Mots d’Etudiants : Aaron Kamel, Northwestern University

parcs et jardins parisiens

J’essaie chaque jour de courir dans un parc du treizième arrondissement. Pendant ma course, je n’écoute jamais de musique mais je regarde mon environnement. J’ai l’opportunité de voir les habitudes des vrais Parisiens et la différence entre Chicago et Paris.

Il y a un certain contraste entre les jardins et les parcs parisiens. Les jardins sont pleins de personnes qui se promènent ou font du jogging. Ils respirent la tranquillité, comme un paradis bien structuré. Les plantes sont très belles et les jardins à la française sont uniques en leur genre. En contraste, les parcs sont toujours voués au chaos. Les enfants courent dans le parc de manière désordonnée pendant que leurs parents les surveillent depuis un banc. Il est très difficile de courir dans les parcs quand il y a beaucoup d’enfants. De temps en temps, les enfants s’amusent à me heurter sur leur chemin. Le contraste entre les jardins et les parcs parisiens est évident si on prend le temps de regarder.

Il y a de grandes différences entre Chicago et Paris. En général, il y a plus de parcs et plus d’endroits où courir à Paris qu’à Chicago. Par contre, je pense qu’il y a moins de joggeurs à Paris qu’à Chicago. Il y a aussi une différence entre la vitesse et la moyenne d’âge des joggeurs, en effet, il semblerait que les joggeurs soient plus rapides à Chicago qu’à Paris, mais l’âge moyen serait plus élevé à Paris qu’à Chicago. S’il  y a le même nombre de personnes dans les parcs dans les deux villes, il semble que se promener dans les jardins et les parcs soit inhérent à la culture française quelque soit l’âge et la classe sociale comparativement à Chicago où c’est principalement les jeunes qui en profitent.

This entry was posted in SBCJYF. Bookmark the permalink.