Sophie Claus, Bates College

Les joggeurs

Les Joggeurs

Souvent, le matin, après m’être réveillée, j’attache les lacets de mes baskets et je cours. À mon avis, le jogging est la manière la plus parfaite pour découvrir une nouvelle ville.  À Paris, on peut explorer toutes les rues, regarder la Seine tôt le matin quand le soleil se lève, ou se promener dans un jardin connu. En fait, courir en ville comporte une particularité : à cause des feus rouges et des toutes les voitures, il est difficile pour quelqu’un qui court de maintenir sa vitesse et son rythme. À Paris, les rues sont aussi pleines de tentation à cause de l’odeur incroyable qui émane de toutes les boulangeries. C’est la raison pour laquelle un joggeur peut courir dans les rues tout seul, mais quand il arrive dans un parc ou en bord de Seine, il a l’impression que tous les joggeurs du monde ont décidé d’aller là.

La course à pied est toujours une opportunité spéciale pour observer les gens . La population des joggeurs est spécifique à chaque ville, bien qu’il y ait plusieurs caractéristiques récurrentes. Par exemple, on peut trouver les fanatiques de l’exercice qui portent des ensembles fluo, comme des panneaux qui attirent l’attention. Il y a les très vieux joggeurs qui courent à la vitesse d’un escargot, mais on ne peut pas se fâcher contre eux pas parce que tout le monde veut pouvoir courir quel que soit son âge. Contrairement aux vieux, il y a des jeunes qui adorent courir autour des autres, juste pour montrer leur jeunesse et leurs baskets chics.  À Paris, les plus intéressants et les plus étranges sont les gens qui courent en jean ou avec une écharpe en soie. Ici, ç’est une manière de montrer le dévouement parisien au style et aussi, un peu d’intérêt pour la santé. Et finalement, je suis là, à regarder tous les autres, telle une spectatrice dans une ville étrangère qui essaie de comprendre la vie parisienne.

This entry was posted in SBCJYF and tagged , , . Bookmark the permalink.